La cueillette des myrtilles

La saison des myrtilles est enfin lancée ! Vous avez peut-être déjà commencé à en apercevoir au détour de vos randonnées ou ramassé quelques poignées pour faire une délicieuse tarte une fois rentré à la maison. Voici quelques informations à connaître pour vos prochaines cueillettes.

Quand et où en chercher ?

La récolte des myrtilles s’échelonne de juin à septembre selon les variétés. Pour les myrtilles sauvages c’est généralement autour de la mi-août qu'elles sont les meilleures. Les myrtilles c’est un peu comme les champignons, on ne partage pas “son coin”, mais vous en trouverez facilement le long des chemins forestiers des Pays de Savoie, elles adorent les versants sud et la proximité de la forêt qui les protège d’un trop fort ensoleillement. On les trouve principalement en moyenne montagne (entre 1000 et 2000m).

Comment reconnaître facilement les myrtilles ? 

Peu de baies sauvages ressemblent aux myrtilles, il n’y a donc pas de difficulté à reconnaître les myrtilles sauvages. Cependant, il est possible de les confondre avec l’airelle des marais qui fait partie de la même famille (le terme « airelle » s’applique à la totalité des fruits de la famille Vaccinium, une myrtille peut donc être considérée comme une airelle) et qui est également comestible mais moins savoureuse que la véritable myrtille sauvage.

Chez la myrtille sauvage (Vaccinium myrtillus), les feuilles sont dentelées et la chair est bleue. Chez l'airelle des marais, les feuilles sont rondes et la chair blanche.

Quelle est la réglementation pour la cueillette des myrtilles ?

Même si les plantes ne sont pas protégées, vous n’avez pas forcément le droit de les cueillir. Toutes les terres de France ont un propriétaire, qu’il soit public ou privé. Légalement, tout ce que vous prendrez sur un terrain sans avoir eu l’autorisation du propriétaire est considéré comme un vol.

D’après un arrêté de la préfecture de la Savoie et de la Haute-Savoie, la récolte des myrtilles doit se pratiquer manuellement ou à l’aide d’un couteau (ou autre outil coupant), elle est limitée à 5 litres par personne, par jour et par espèce. L’utilisation du peigne est interdite avant le 15 août. Pour des cueillettes de 5 à 10 litres, vous risquez une contravention forfaitaire de 135€. Au-delà de 10 litres, vous commettez un délit, passible de 45 000€ d’amende et 3 ans de prison, alors n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre !

Recettes aux myrtilles

Catégories