Préparer son plateau de fromages pour les fêtes

Noël approche à grands pas : on vous révèle nos meilleurs conseils pour faire plaisir à vos proches avec votre plateau de fromages.

La saisonnalité des fromages

Chaque fromage a sa saison, on ne peut pas espérer retrouver en hiver la même offre qu’en été. Il est donc important de regarder le niveau d'affinage des fromages que l’on sélectionne. Les fromages préparés à partir du lait d’automne (3 mois d’affinage), du lait d’été (6 mois d’affinage), ou du lait de l’année précédente (18 mois d’affinage).

Diversifier les laits

Pour enrichir votre plateau de fromages, il est essentiel de mixer les origines de lait : vache, brebis, chèvre. 

Pour le lait de brebis, nous vous recommandons un fromage avec affinage court, comme la tomette de brebis. Concernant le fromage de chèvre, il est difficile d’aller vers un fromage frais qui n’est pas de saison, on peut craquer pour une jolie tomette de chèvre qui sera très intéressante au goût. Côté lait de vache le choix est plus développé : Abondance, Reblochon de Savoie, Beaufort d’hiver ou Beaufort d’été, Comté vieux

Le plateau de fromages idéal pour les fêtes

Le plateau de fromages est un élément clé du repas, surtout pendant les fêtes ! Il arrive bien souvent à la fin d’un copieux repas et avant un délicieux dessert, il doit donc être composé avec soin pour ne pas être trop lourd.

Côté quantité, on suit la règle de base, qui consiste à privilégier un nombre impair de fromages (3, 5 ou 7, en fonction du nombre de personnes).

L’exemple parfait du bon plateau de fromages de fête ? Une pâte persillée comme un persillé de Tignes ou un bleu de Bonneval, une pâte pressée non cuite comme une  Tomme de Savoie, une pâte pressée cuite comme un Beaufort (à Noël, on privilégie celui de 18 mois d’affinage), un Comté, et une croûte lavée comme un époisses ou un munster.

Les petits plus du plateau

  • Des fruits séchés (abricots, cranberries, figues, dattes, raisins, etc.) qui apportent fibres et minéraux.

  • Des fruits frais découpés (quartiers de clémentine, figues fraîches, grappe de raisin, etc.) pour les antioxydants. Leur effet rassasiant permet de modérer la consommation de fromage et de pain et facilite la digestion.

  • Une poignée de fruits oléagineux (noix, amandes, noisettes, etc.), mais sans excès, car ce sont aussi des aliments gras.

  • Différents pains, bio et complets, et selon les goûts, avec des graines : tournesol, courge, pavot, sésame, etc

 

Vous voilà paré pour créer le parfait plateau de fromages pour vos repas de fin d’année !