facebook-pixel facebook-pixel


Abonnez-vous à notre newsletter

Et bénéficiez de nombreux avantages clients pour vous et vos amis !


  • Title content

    "Nunc consequat auctor neque, ut laoreet augue rhoncus viverra. Maecenas consequat, augue at...
    UserDemo
    Thu, January 8 2015
  • Title content

    "Nunc consequat auctor neque, ut laoreet augue rhoncus viverra. Maecenas consequat, augue at...
    UserDemo
    Thu, January 8 2015

Actualités

Les traditions savoyardes à Noël

Les traditions savoyardes à Noël

Nous le savons bien, en Savoie, nous sommes particulièrement attachés à notre territoire, notre gastronomie et nos traditions. Noël ne déroge donc pas à la règle et reste l’une des fêtes les plus marquées par les rituels ancestraux. Bien qu’elle partage aujourd’hui les mêmes codes que la plupart des autres régions de France, il n’en a pas toujours été le cas. Remontons le temps une seconde, et découvrons ces traditions.



L’ère d’un renouveau

Vue comme un nouveau départ, “la Noël” avait tendance à bouleverser le quotidien. Afin de purifier aussi bien son âme que son environnement direct, les savoyards réalisaient un grand remue-ménage : ménage, lessive et soin du corps étaient de rigueur. L’idée, était de repartir sur une page vierge pour la nouvelle année.

Les concoction de pâtisseries

Nous le savons bien, qui dit savoyards, dit gastronomie locale. Des fours, s’échappaient de douces effluves de pains, de rissoles et de tartes. Tandis que, les hommes s'affairaient à préparer du saucisson, du jambon et du boudin. Certains appréciaient encore, creuser une bûche pour la remplir de noix et châtaignes, avant de la disposer dans la cheminée. Bons vivants, au Refuge de Marie-Louise, nous aimons particulièrement faire perdurer les traditions culinaires en vous proposant une sélection des meilleures recettes de Savoie : verrines, viandesgratins et tartes sauront égayer vos papilles en ces jours de fête.

Le choix de la bûche de bois

S’il y avait bien un sujet sur lequel ne pas plaisanter, c’était : le choix de la bûche de bois. Destinée à crépiter au coin du feu, elle était soigneusement choisie car destinée à résister toute la nuit dans l’âtre. Il était donc important de choisir la plus dense et robuste. D’autant plus que, afin de la faire flamboyer davantage et s’assurer une belle flamme blanche, certains puristes l’arrosaient d’eau de vie tout au long de la soirée.

Le Père Noël de Savoie

Imaginez la scène : la belle table de Noël est dressée, les délicieux mets disposés ci-et-là et le crépitement de la cheminée se fait entendre. Tout est enfin prêt pour passer une belle soirée à se raconter contes et légendes de Noël avant de recevoir le Père Noël. D’ailleurs, nous ne parlions pas de Père Noël mais de Père Chalande ! Oubliez les rennes, les lutins et le tintement des clochettes, le Père Chalande était moins excentrique. gée, doté d’une longue barbe et simplement vêtu, il visitait les maisons savoyardes, dauphinoises et genevoises.

Pour certains, Noël s’apparente aujourd’hui à une course à la consommation. Pourtant, le charme d’antan reste préservé dans les villages de montagne ou les stations de sport d’hiver. Et si nous commencions cette belle soirée avec un délicieu vin chaud épicé ? Avant de continuer sur une box savoyarde qui rassemble le meilleur de notre terroir, à partager sans modération, bien évidemment !